Comment ça fonctionne

Il faudra peut-être un peu s’habituer à ce préservatif à ailes. Pas de soucis, on ne le sent pas, et une fois qu’on a vu les avantages, on n’en veut plus d’autre.

Avec un Wingman, c'est presque sans
Parce qu’on veut s’occuper l’un de l’autre et pas du préservatif

Reviews Wingman

Comment ça fonctionne

pictogram 1

Un

Saisissez-le par les ailettes avec le logo au-dessus.

pictogram 2

Deux

Amenez les deux ailettes en même temps vers le bas.

pictogram 3

Trois

Enlevez les ailettes et amusez-vous ;-)

Bekijk youtube
Bekijk youtube

Pourquoi un nouveau préservatif?

Vous voulez avoir des rapports sexuels sûrs mais ne pas avoir à vous en préoccuper. Et quand le préservatif est placé, vous voulez être certain d’être vraiment protégé. Nous avons tous vécu l’un ou l’autre cas :

  • Devoir s’occuper de mettre le préservatif à un moment inopportun
  • Une sensation moins naturelle lors des rapports sexuels
  • Le préservatif se déchire pendant l’utilisation et vous en payez les pots cassés
Les préservatifs, largement testés, sont sûrs.Une bonne protection dépend surtout de la façon de les utiliser. Et l’utilisateur est dans ce cas seul à agir ! Mais qui, au moment suprême, se préoccupe encore de lire les petites lettres de la notice ?

"Cela nous agaçait qu’un produit aussi important que le préservatif soit si difficile à utiliser. Il devait exister un moyen de l’améliorer. Nous avons donc développé le Wingman. Un produit qui, selon nous, amène les rapports sexuels sûrs à un niveau supérieur : l’alternative la plus facile, la plus agréable et la plus sûre aux rapports sexuels sans préservatif."

Moins de tracas

Une application facile
Avec une main
Même dans le noir

Moins de tracas

Tout le monde connaît ça. Après une période de découvertes et de flirt, c’est enfin le bon moment. Quelques bougies, une belle musique. Tout va pour le mieux, ambiance sexy et détendue. Jusqu’au moment où le préservatif apparaît, il faut alors couper son élan et quand même mettre un peu de lumière… Pour éviter ce genre d’expériences frustrantes et la tentationd’avoir des rapports sexuels sans protection, nous avons conçu un préservatif qui se met plus vite, plus facilement et avec moins de gêne :

  • Le Wingman s’applique en un geste simple en 2 secondes.
  • Grâce au logo sur les ailettes, on sait immédiatement, même dans le noir, où se trouve le dessus du préservatif.
  • Le Wingman peut être mis en place d’une seule main, de sorte que l’autre main reste disponible pour des choses plus importantes.

sensation naturelle

Le préservatif le plus fin qui soit
Doux et souple
Sans odeur

sensation naturelle

Soyons honnêtes, les rapports sexuels sans préservatif sont sans pareils. Avec un préservatif, la sensation est moins naturelle et l’odeur de caoutchouc sur les doigts n’a rien d’excitant (pour autant qu’après l’avoir mis, vous soyez encore prêt à poursuivre ;-)) Cependant, le préservatif reste la seule façon efficace de se protéger contre les MST et les grossesses non désirées. Raison de plus de rendre l’utilisation du préservatif aussi agréable que possible. C’est pourquoi le Wingman est un préservatif ultra fin, doux et souple. La sensation est aussi naturelle que possible et il est totalement sans odeur. C’est presque sans... De plus, les ailettes servant à mettre en place le Wingman permettent une utilisation plus sûre du préservatif. Puisqu’on ne touche pas le préservatif avec les mains, le Wingman peut être plus fin et le risque de s’abîmer est moindre.

utilisation plus sûre

Pas de contact avec les ongles
Pas de risque de le mettre a l'envers
Pas nécessaire d’obturer le réservoir

utilisation plus sûre

Saviez-vous que dans le casdes préservatifs classiques, l’utilisation n’est pas sûre dans 15% des cas? Il en ressort que seulement 2% sont dus à des erreurs produit et 13% à une mauvaise utilisation. Grâce à une réglementation stricte, les préservatifs sont des produits de plus en plus sûrs mais une bonne protection dépend surtout de la manière de les utiliser et de les mettre en place. Et ici l’utilisateur est seul à agir !Mais qui, au moment suprême, se préoccupe encore de lire les petites lettres de la notice ?

Il faut contrôler si la partie à dérouler est à l’extérieur. La distinction entre le haut et le bas se voit à peine, même avec une lampe torche. Oublié alors l’éclairage d’ambiance romantique créé pour l’occasion !Bien des personnes ne savent pas comment obturer le réservoir d’une main et dérouler le préservatif de l’autre, et ne pas toucher le préservatif avec les ongles, les bijoux ou les piercings semble ne pas être simple non plus. Peu de gens mettent en effetdes gants en latex avant de passer à l’action. Avec pour conséquence un préservatif qui se déchire à cause de bulles d’air ou d’une déchirure au moment ultime ou un préservatif d’abord mis en place à l’envers puis retourné (avec liquide séminal !) : c’est la première cause de transmission de MST due à une mauvaise utilisation du préservatif. Une étude américaine récente (Sanders et all 2011) a conclu que pour une utilisation « idéale », le préservatif traditionnel n’offre pas de protection contre la grossesse et les MST dans 2% des cas. En réalité, cela ne se passe pas bien dans 15% des cas.Le préservatif traditionnel semble donc offrir une protection insuffisante dans 13 % des cas suite à une mauvaise utilisation! Notice explicative et instructions mises à part, aucune marque de préservatifs ne travaille réellement sur la sécurité de l’utilisation au niveau du produit même. Le préservatif Wingman permet d’éviter les erreurs courantes:

  • Le fait de ne pas obturer le réservoir (45 %*) : la présence d’air dans le réservoir augmente le risque de déchirure. Il n’est pas nécessaire d’obturer le réservoir des préservatifs Wingman, le réservoir est automatiquement fermé par le bord d’une des ailettes (l’air est expulsé lors de l’assemblage). La présence d’air est donc exclue lorsque le préservatif est déroulé.
  • Le fait de mettre d’abord le préservatif à l’envers et de le retourner ensuite (11 %*) : le risque est grand que le préservatif contienne du liquide séminal qui peut être à l’origine d’une grossesse non désirée ou d’une MST une fois le préservatif retourné. Sur les préservatifs classiques, il est impossible d’identifier le haut et le bas. Sur les préservatifs Wingman, cela se voit et se sent clairement grâce au w (logo) sur les ailettes. Il est impossible de mettre le préservatif autrement.
  • Contact main-ongles ou autres objets pointus (5 %*) : ce qui est synonyme de risque de déchirure. Vous ne touchez pas le préservatif Wingman lors de la mise en place.

* Pourcentage des cas où ce motif est fourni comme cause d’utilisation incorrecte du préservatif (Sanders et all 2011).